Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 5c00633fbb6d2.jpg Le J'GO 5b60022938456.jpg Le J'GO 552ce4e659dc8.jpg Le J'GO 5c006368e03a9.jpg Le J'GO 558a6ccc4a9c8.jpg Le J'GO 5bad4bf138406.jpg Le J'GO 5bad4c052e652.jpg
La boucherie

Les menus du jour

Les produits :

Yvonne Hegoburu. Le vin, la grâce, la mort

Crée le 03/06/2015

La route est longue, étroite, tortueuse. Allez-y doucement. On parvient au domaine de Souch, dans l’appellation Jurançon, de la même manière que l’on goûte les vins d’Yvonne : il faut être patient, attentionné, attentif. Avant d’aller la voir, appelez la, Yvonne répond toujours au téléphone. Elle vous parle comme si vous étiez un de ses enfants.

L’arrivée au domaine se fait comme un lever de rideau sur un décor de théâtre : le pic du Midi d’Ossau en fond, la brume légère, la lumière vibrante du soleil sur les rangs de vigne et les reliefs pyrénéens. Le silence envoûtant.
Passée la porte d’entrée du domaine, vous serez accueillis royalement par trois énormes chiens blancs des Pyrénées ! Ne prenez pas peur, ces gentils monstres vous montrent  l’état d’esprit de la maison : gentillesse, partage, générosité.

La maîtresse des lieux arrive alors et vous raconte chaleureusement sa vie, son histoire. Je voulais ne rester au domaine qu’une heure, j’y suis resté l’après-midi entière, porté par ses paroles, sans voir le temps passer… Premier personnage du film « Mondovino », Yvonne est paradoxalement la doyenne de l’appellation (83 ans !) et la plus jeune de ses recrues. Ecoutez son histoire de vigneronne quand, en 1987, à 60 ans, elle décide avec son mari bien-aimé de planter des vignes autour de sa belle maison de campagne.

Son amour pour son mari se lit dans le vignoble : comme tout bon Basqe, il aimait à boire du vin rouge à chaque repas. Voilà donc Yvonne qui plante un rang de cépages rouges sur une terre de grands blancs, pour la soif de son mari. Malheureusement, celui-ci tombe malade et décède avant la première vendange. Il n’a jamais goûté son propre vin rouge. Vingt ans après, la vigne est toujours là.

Pour se souvenir.

Les vins blancs sont vite exceptionnels après la conversion du vignoble en biodynamie en 1994. Le Jurançon sec est vif, minéral, citronné. Le moelleux cuvée Marie-Kattalin fait partie des plus grands vins blancs de France. Produit à 100% à partir de Petit Manseng, laissez-lui le temps de vous transmettre sa fraîcheur, son équilibre, et ses arômes de fruits confits et caramélisés. Au bout de dix ans, ce sont les notes de truffes fraîches qui vous sautent au nez.

Attendez le plus longtemps encore, et vous aurez une idée de ce que peut être l’immortalité.