Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 5b60022938456.jpg Le J'GO 592d2e8e4620b.jpg Le J'GO 55638b846d1fb.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg Le J'GO 5951449a87239.jpg Le J'GO 59c373189d296.jpg Le J'GO 5b35eef0bd019.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L'Ego du J'Go du 11 au 17 janvier 2018

Crée le 11/01/2018

L’hiver, le Gascon est triste parce que ses toreros favoris oeuvrent de l’autre côté de l’Atlantique. Pour se consoler il regarde le tournoi des VI nations à la télé et s’offre de belles soirées de grignotages partagés au comptoir de son J’Go préféré… La saison que l’on redoute nous donne pourtant dans le même temps l’occasion de retrouver garbures et pots au feu fumants (chacun a sa recette avec son petit secret ou ingrédient particulier).

Pour les fruits, les pommes, les kiwis, les poires, les noix et noisettes sont stockées jusqu’à la fin de l’hiver, ce qui nous permet de profiter des produits du pays en complément d’agrumes ou de fruits exotiques.

Pour les légumes, malgré la lumière qui décline, le froid qui envahit peu à peu nos campagnes, la neige et le gel qui durcissent la terre et rendent difficile la culture la nature met néanmoins à notre disposition sur nos étals  une diversité assez importante pour varier nos menus.

On peut varier aussi nos entrées : par exemple le panais en rémoulade, le rutabaga râpé avec une vinaigrette à l’huile d’olive et de l’orange ou encore un carpaccio de topinambour avec de la truffe râpée, sans oublier le radis noir en salade avec un filet d’huile d’olive de tournesol bio et quelques tranches de magret fumé.

Avec de l’imagination, on peut s’éclater à table en hiver, en mangeant des produits de saison que nos maraîchers du Sud-Ouest s’évertuent à produire avec passion.

Régalez-vous

Adishatz