Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 59c372dcbd94c.jpg Le J'GO 592d2e8e4620b.jpg Le J'GO 55f9829cd28f7.jpg Le J'GO 59c372cc18b60.jpg Le J'GO 552ce4cb6f92a.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg Le J'GO 57712a411bcca.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L'Ego du J'Go du 9 au 15 novembre 2017

Crée le 09/11/2017

Libéré et livré
Ce n’est pas parce que les premiers frimas de novembre donnent envie de buller au coin de l’âtre ou du convecteur électrique, qu’il faut renoncer à prendre un repas digne de ce nom. À Paris, comme à Toulouse, Deliveroo.fr livre en 30 minutes l’essence même de la cuisine du J’Go, à vélo et avec plaisir. Les commandes se passent via l’appli ou sur deliveroo.fr


Nivellement par l’abat
Dans les grandes surfaces de notre beau pays de viandards, la dénomination des morceaux de viande de bœuf et d’agneau est désormais remplacée par un ensemble de pictogrammes à étoiles et de termes génériques culinaires du genre « à braiser », « à mijoter » etc. Exit la mystérieuse poésie de la poire, de l’araignée ou de la macreuse, place aux pictos abrutissants et au langage appauvri. Exit le droit de préférer le collier pour faire une daube à la noble entrecôte. Exit la possibilité de choisir un morceau en connaissance de cause. Sans mot pour les nommer, ces choses-là finiront par disparaître. Voilà qui la fout mal.