Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 5cf666caa0e6a.jpg
"Puisqu'il faut bien se définir (…) moi, je veux bien qu'on me classe dans la catégorie des ploucs. Je corresponds parfaitement à la définition. Je suis fils et petit-fils de paysan. J'ai grandi dans le monde rural. Je peux paraître mal dégrossi, un peu rustre aussi, parfois. D'ailleurs, on est tous un peu ploucs, ici, au J'Go.
Et c'est très bien comme ça."

Denis Méliet 31 janvier 1966 / 3 juin 2019

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’ego du J’Go du 5 au 13 juin 2013

Crée le 08/07/2013

La rade au court-bouillon...
Faisant barrage de son corps pour empêcher Toulon de rafler le championnat de France après la coupe d’Europe, le Castres Olympique a permis la victoire du rugby graisse de canard sur l’ovale sauce-à-la-menthe-poisson-grillé du RC Toulon. Profitons bien de la chose : en début de semaine, Philippe Saint-André se réjouissait en ces termes en conférence de presse : « Le Top 14 est un grand business, une belle industrie ».

Les cèpes mercenaires
Effet secondaire du printemps pluvieux, on trouve cette semaine des cèpes à la carte du J’Go. Où comment s’offrir dans un même repas, des asperges en entrée, des cèpes en plat de résistance et des fraises en dessert. Les désordres climatiques ont parfois du bon.

Terrasse
Ce matin, tous les journaux impriment ce titre en caractères gras : « Tsonga terrasse Federer ». À ce titre, le J’Go préfère :  Apéro, terrasse,  digestif.

À la Gasconne
Du 6 au 8 juin, la troupe d’Édouard Baer, qui goûte avec le même appétit à la scène et au pastifret, se produit à Odyssud avec la pièce « À la français », suite de saynètes enthousiastes ou désespérées, liées par une intrigue assez inattendue. Les troisièmes mi-temps devraient, elles, se jouer au J’GO … à la Gasconne !