Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 595144b59ac4a.jpg Le J'GO 592d2e8e4620b.jpg Le J'GO 5951448d8c919.jpg Le J'GO 55f9829cd28f7.jpg Le J'GO 552ce4d69b036.jpg Le J'GO 56bc8f0e8d301.jpg Le J'GO 552ce4e659dc8.jpg Le J'GO 558a6ccc4a9c8.jpg Le J'GO 552ce4f681abe.jpg Le J'GO 55f982d250e5e.jpg Le J'GO 55638b846d1fb.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg Le J'GO 5951449a87239.jpg Le J'GO 57712a411bcca.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L'Ego du J'Go du 30 novembre au 7 décembre 2016

Crée le 01/12/2016

Remèdes sains
Plutôt que de chercher ses médicaments dans la pharmacopée traditionnelle, achetez vos remèdes contre les premières fraicheurs sur les étals des jardins du J’Go. Entre le potimarron, source de pro-vitamine A et de vitamine C, le foie gras et ses 70% de bonnes graisses insaturées et le radis noir bourré de fibres, de potassium et de vertus dépuratives, tout invite à délaisser les tiroirs du pharmacien pour les terroirs de nos Jardins

Master grasse
La master-class, c’est bien. La Master grasse, c’est mieux. En ce moment, le chef du J’GO Régis Daudignan distille un peu de sa science dans son atelier du marché de Saint-Germain-des-Prés, à des clients, amis ou badauds. Cette semaine, le théâtre de la loge accueille le canard gras du Gers, issu de la famille Lescure, courrez y, le spectacle en vaut la peine.

Culi Nimbus...
Poster sur Facebook ou Twitter des photos de plats sortant du four ou d’assiettes de restaurants relève de la pornographie alimentaire. C’est la théorie que défend Valerie Taylor, une psychiatre canadienne influente, qui considère que la nourriture prend trop de place dans les préoccupations de ses contemporains. Penser à manger, parler de bouffe en déjeunant, évoquer des recettes en dinant, seraient donc les signes de pathologies alimentaires. Drôle d’idée. En France, on fait ça depuis Rabelais, et on appelle ça « la culture ».