Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 595144b59ac4a.jpg Le J'GO 592d2e8e4620b.jpg Le J'GO 5951448d8c919.jpg Le J'GO 55f9829cd28f7.jpg Le J'GO 552ce4d69b036.jpg Le J'GO 56bc8f0e8d301.jpg Le J'GO 552ce4e659dc8.jpg Le J'GO 558a6ccc4a9c8.jpg Le J'GO 552ce4f681abe.jpg Le J'GO 55f982d250e5e.jpg Le J'GO 55638b846d1fb.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg Le J'GO 5951449a87239.jpg Le J'GO 57712a411bcca.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’ego du J’Go du 9 au 16 avril 2013

Crée le 08/07/2013

Arène d’anonymes...
Une belle brochette de chefs étoilés à la tête desquels figurent Alain Ducasse et Joël Robuchon, ont lancé en début de semaine un grand projet destiné à distinguer dans les restaurants le fait maison du surgelé. L’idée consiste à labelliser les établissements où tout est cuisiné sur place et où l’on emploie des cuisiniers professionnels. Autre condition de l’attribution de ce label, l’obtention d’un taux de satisfaction des clients de 75% minimum, sur la base de votes effectués… sur internet. Si ces votes sont anonymes, je connais des vendeurs de surgelés qui vont se régaler de pourrir les moyennes !

1 chance sur 140 de manger du frais dans un resto français
Lors de l’annonce de ce projet mu par les stars hexagonales des fourneaux, on apprenait que 10.000 restaurants du pays sont susceptibles d’obtenir ce label. Renseignements pris, il y aurait en France au total 140.000 restaurants. Ça fait à peine une chance sur 140 de tomber sur un resto qui cuisine du frais. Quand on vous dit que le J’Go est une espèce en voie de disparition !

Pas de Jeunet au déjeuner
Un cinéma à la mode de Brooklin lance ses projections gastronomiques avec, en lieu et place du pop corn et des bombecs de la Pie qui Chante, de la truffe, du foie gras et des verres d’Absinthe. Le tout est hors de prix évidemment, et accompagne des films français. Amélie Poulain a ouvert le bal en début de semaine. Au J’Go, on ne craint pas la comparaison question foie gras, mais pour la programmation on préfère le tournoi des VI Nations au cinéma français. Parce que le Tournoi, parfois, ça finit bien.