Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 59c372dcbd94c.jpg Le J'GO 592d2e8e4620b.jpg Le J'GO 55f9829cd28f7.jpg Le J'GO 59c372cc18b60.jpg Le J'GO 552ce4cb6f92a.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg Le J'GO 57712a411bcca.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’ego du J’Go du 27 mars au 3 avril 2013

Crée le 08/07/2013

Bêle de mars...
Les éleveurs d’agneau français ont largement manifesté la semaine dernière, furieux de constater que les importations massives et à bas prix d’ovins étrangers tirent les prix vers le bas en cette période pascale d’ordinaire faste. Le calcul est rapide : un agneau français coûte 17€ le kilo, alors que son pendant étranger atteint à peine les 10€. Et le pire dans tout ça, c’est que ces ovins viennent généralement d’Irlande, d’Angleterre et de Nouvelle-Zélande, trois nations qui font rien qu’à nous jouer des tours sur les terrains de rugby.  Faudrait voir à pas trop nous chatouiller messieurs les Anglais et assimilés. Sinon on vous renvoie Garuche, Champ et Moscato. Et cette fois, pas de carton rouge qui tienne. En attendant, au J’Go, l’agneau fermier vient toujours du Quercy et bêle avec l’accent du Sud-Ouest. C’est bien là l’essentiel.

Entier naturel
Bien que la saison soit au chômage partiel, au verre à moitié vide, au demi-frère de Cahuzac, aux footballeurs en demi-teinte, à la semaine de 4 jours et demi et aux semi-marathons, le J’Go refuse de faire les choses à moitié. Il emploie du lait fermier entier, produit par un éleveur montalbanais qui ne l’est pas moins (entier et fermier) et l’utilise dans la totalité de ses préparations et desserts à base de lait. Labellisé « Bleu Blanc Cœur » grâce à une alimentation des vaches riche en graines de lin, ce lait garantit un meilleur équilibre et un meilleur rapport omega6/omega3.