Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 59c372dcbd94c.jpg Le J'GO 592d2e8e4620b.jpg Le J'GO 55f9829cd28f7.jpg Le J'GO 59c372cc18b60.jpg Le J'GO 552ce4cb6f92a.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg Le J'GO 57712a411bcca.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’ego du J’GO du 19 au 26 mai 2016

Crée le 20/05/2016

Baiser
Jean-Paul Chambas est un peintre gascon et universel, décent et extraverti, clapotant et effervescent. Il a éclaboussé de son génie peint des stations de métro et des décors d’opéra, figuré d’autres génies, d’autres poètes, d’autres légendes, d’autres toreros, d’autres punks que lui. Au J’GO, il est présent partout. Au mur de l’Echoppe, au sol du J’GO Drouot, au plafond de l’ancien Pategrain, sur les cartes et dans la plupart de nos meilleurs souvenirs. Du 27 mai au 7 juin, il expose une série de baisers aux murs de The Big Gallery, rue Saint-Paul à Paris. Ne pas s’y rendre, serait se rendre coupable.

En rentrant de l’épaule
À Toulouse, à la boucherie du J’Go, le boucher prépare à la demande des sandwichs à l’épaule made in J’GO à 4,50€. Du pain et un jambon d’exception. Nada mas.

Entier
Bien que la saison soit au chômage partiel, au verre à moitié vide, aux économies en demi-teinte, à la semaine de 4 jours et demi et aux semi-marathons, le J’Go refuse de faire les choses à moitié. Il emploie du lait fermier entier, produit par Michel Cantaloube, un éleveur montalbanais qui ne l’est pas moins (entier et fermier) et l’utilise dans la totalité de ses préparations et desserts à base de lait.