Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 5cf666caa0e6a.jpg
"Puisqu'il faut bien se définir (…) moi, je veux bien qu'on me classe dans la catégorie des ploucs. Je corresponds parfaitement à la définition. Je suis fils et petit-fils de paysan. J'ai grandi dans le monde rural. Je peux paraître mal dégrossi, un peu rustre aussi, parfois. D'ailleurs, on est tous un peu ploucs, ici, au J'Go.
Et c'est très bien comme ça."

Denis Méliet 31 janvier 1966 / 3 juin 2019

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L'Ego du J'Go du 27 avril au 4 mai 2016

Crée le 27/04/2016

TOULOUSE VIOLETTE CLUB
A TOULOUSE, on ne s’avoue jamais vaincu. Aussi, bien que le TFC soit menacé de relégation, le public garde espoir et les VIOLETS ont encore du jus. Pour se mettre au diapason, le J’GO arrose les fraises de Stéphane Guihard (Tarn-et-Garonne) qui illuminent actuellement les desserts maison, du plus doux des sirops de violette.

Meetic + L’Amour est dans le pré + pastifret = J’GO
Voilà des semaines que je vous bourre le mou avec des histoires de livraison du J’GO à domicile via Deliveroo (Paris et Toulouse) ou TakeEatEasy (Toulouse). Maintenant que l’info est passée, je rappelle que le J’GO est un restaurant gascon, c’est-à-dire un lieu où l’on se laisse surprendre par les bonnes rencontres qu’on y fait. Si je vous révélais le nombre de couples qui se sont formés au J’GO, le nombre d’enfants nés de ces unions depuis 20 ans, à Paris comme à Toulouse, vous ne me croiriez pas. Le J’Go, en fin de compte, c’est un peu la rencontre de Meetic et de l’Amour est dans le pré… avec un peu de pastifret autour.