Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 5cf666caa0e6a.jpg
"Puisqu'il faut bien se définir (…) moi, je veux bien qu'on me classe dans la catégorie des ploucs. Je corresponds parfaitement à la définition. Je suis fils et petit-fils de paysan. J'ai grandi dans le monde rural. Je peux paraître mal dégrossi, un peu rustre aussi, parfois. D'ailleurs, on est tous un peu ploucs, ici, au J'Go.
Et c'est très bien comme ça."

Denis Méliet 31 janvier 1966 / 3 juin 2019

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’Ego du J’GO du 9 au 15 mars 2016

Crée le 09/03/2016

Le bon grain de livré...  Il y a quelques années encore, l’idée de se régaler d’un repas typiquement J’GO ailleurs qu’à la table du restaurant ne nous aurait pas traversé l’esprit. La livraison à domicile, c’était bon pour les chinoiseries, les japonaiseries, les pizzas américaines avec triple fromage et supplément peperoni, bref, les trucs vite livrés, vite avalés, vite oubliés. Mais aussi vrai qu’on est passés du Tatoo à l’iphone à la vitesse de l’éclair, on veut désormais recevoir à la maison les plats de notre resto préféré, pour pas un rond de plus qu’en salle et avec la même qualité. Et ce qu’il y a de formidable de nos jours, c’est que nos désirs sont des ordres. Grâce aux plateformes internet TakeEatEasy à Toulouse et Deliveroo à Paris (prochainement), le J’GO est désormais livrable à domicile, en approximativement 30 minutes. Y’a pas à dire, le progrès à du bon.

Pâques
Ça nous vous a certainement pas échappé : l’accueil du J’Go Toulouse est désormais une boucherie. Une vraie de vraie, avec de la viande d’exception et de véritables bouchers qui la découpent. Autant dire que c’est le lieu idéal où s’approvisionner en agneau pascal, fermier, quercinois et labellisé. l’offre est pléthorique : gigots, épaules, agneau entier ou demi-agneau en caissette. Ceux qui opteront pour des agneaux néozélandais achetés en supermarché n’auront aucune excuse !