Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 5cf666caa0e6a.jpg
"Puisqu'il faut bien se définir (…) moi, je veux bien qu'on me classe dans la catégorie des ploucs. Je corresponds parfaitement à la définition. Je suis fils et petit-fils de paysan. J'ai grandi dans le monde rural. Je peux paraître mal dégrossi, un peu rustre aussi, parfois. D'ailleurs, on est tous un peu ploucs, ici, au J'Go.
Et c'est très bien comme ça."

Denis Méliet 31 janvier 1966 / 3 juin 2019

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’ego du J’GO du 20 au 27 janvier 2016

Crée le 20/01/2016

Le J’GO invente la boucherie paysanne taillée pour la ville ! Cette fois-ci, c’est la bonne. Les Toulousains qui attendaient impatiemment que le J’GO franchisse le pas de la vente à emporter vont être servis : le J’GO Victor-Hugo vient de hisser son bar historique à l’étage pour transformer l’entrée du restaurant en boucherie de proximité. On peut désormais y acheter la viande des partenaires éleveurs du J’Go sous toutes ses formes et à toutes les heures, de jour, comme de nuit, de l’ouverture à la fermeture du restaurant. Viandes crues, cuisinées, en salaison, sous vide ou pas, à emporter, à cuisiner, à réchauffer, à déguster sur place, à emporter plus tard, à dévorer tout de suite. Tout est possible. Un peu de ventrêche pour un petit-dej à 10H ? Possible ! Une entrecôte à midi ? Possible ! Du pastifret à l’heure du goûter ?  Possible ! Une daube de charolais à réchauffer le samedi soir après le ciné ? Encore possible ! Un magret à emporter à minuit ? Toujours possible. Du jambon de Noir de Bigorre après un opéra au Capitole ? Encore mieux ! Le tout avec l’exigence habituelle du J’Go, et le savoir-faire de ses éleveurs partenaires : Maison Lescure à Saint-Médard (Gers) pour le canard, Laffitte pour le charolais à Fustérouau (Gers), Lacroix à Espas (Gers) pour le poulet fermier Pategrain, agneau fermier du Quercy, Porc noir de Bigorre etc. 100% paysan, 100% locavore et 100% J’GO.