Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 5cf666caa0e6a.jpg
"Puisqu'il faut bien se définir (…) moi, je veux bien qu'on me classe dans la catégorie des ploucs. Je corresponds parfaitement à la définition. Je suis fils et petit-fils de paysan. J'ai grandi dans le monde rural. Je peux paraître mal dégrossi, un peu rustre aussi, parfois. D'ailleurs, on est tous un peu ploucs, ici, au J'Go.
Et c'est très bien comme ça."

Denis Méliet 31 janvier 1966 / 3 juin 2019

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

La semaine du J’Go du 16 au 22 janvier 2013

Crée le 08/07/2013

La Nouvelle-Zélande et le mouton à poil laineux...
Depuis une dizaine d’années, une version nudiste des All Blacks (les Nude Blacks) organise des rencontres de rugby à six et à poil, dont personne ne se souciait guère, jusqu’à ce que la dernière ne soit retransmise sans floutage par une chaine de télévision néo-zélandaise, déclenchant l’ire des associations de défense des bonnes mœurs.(http://goo.gl/G3Njv). L’histoire ne dit pas si les Nude Blacks posent habillés pour le calendrier de l’équipe.

Carte cime
En période trouble, quand le débat public vole au ras des pâquerettes, il convient de prendre un peu d’altitude. Hélas pour nous autres gascons, les sommets et le piémont pyrénéens sont ensevelis cette semaine sous un bon mètre de neige. Impossible d’approcher les cimes, impensable de goûter aux pentes. Qu’à cela ne tienne : le J’Go Toulouse invite à sa table, les 30 et 31 janvier, le vigoureux Guillaume Boussens, vigneron d’altitude, qui élabore ses nectars à 500 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans le massif des Corbières. Au programme : rencontres, dégustation, vente et partage. Midi et soir.

Science sans conscience
Le premier restaurant du monde tenu par des robots vient d’ouvrir ses portes automatiques à Harbin, en Chine. On y trouve 18 robots dont l’apparence n’est pas très éloignée de nos jouets d’enfants : chenillettes aux pieds, bras articulés, antennes en guise d’oreilles, un rectangle pour la bouche, deux ronds pour les yeux et un écran tactile pour tout le reste. Ces employés modèles sont capables de prendre la commande, de cuisiner différents types de nouilles et de raviolis, de déposer les assiettes sur les tables et d’encaisser les clients. Ils sont en revanche incapables de faire la différence  entre la cuisson du magret et celle des cœurs de canards, et infoutus de commenter la dernière sortie médiatique de Boudjellal ou de railler le dernier plaquage manqué de Porical. Autant dire que ces robots-là n’ont aucune chance de voir le jour sous nos latitudes.