Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 5cf666caa0e6a.jpg
"Puisqu'il faut bien se définir (…) moi, je veux bien qu'on me classe dans la catégorie des ploucs. Je corresponds parfaitement à la définition. Je suis fils et petit-fils de paysan. J'ai grandi dans le monde rural. Je peux paraître mal dégrossi, un peu rustre aussi, parfois. D'ailleurs, on est tous un peu ploucs, ici, au J'Go.
Et c'est très bien comme ça."

Denis Méliet 31 janvier 1966 / 3 juin 2019

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’Ego du J’GO 2 au 9 avril 2015

Crée le 02/04/2015

Plutôt deux foies qu’urne
Les résultats définitifs des dernières élections départementales sonnent la fin de la cuisine électorale et annoncent le retour de la cuisine tout court.  Au J’GO Toulouse on se réjouit de ce retour aux choses sérieuses en dégustant des béatilles de volaille déglacées au vinaigre de framboise.

Le mâle du pays
Après 13 ans de vie parisienne passée à la barre du J’GO Drouot puis de feu le J’GO Saint-Germain, le natif de Lavardens Olivier Mongabure, fils spirituel (et spiritueux) du créateur du J’GO Denis Méliet, est définitivement de retour au J’GO Toulouse. Amis toulousains, scrutez-le, car il n’est pas loin. Amis parisiens, ne scrutez plus, mais attention aux visites surprises.

Weight Watchers
Une étude parue dans la revue américaine Apetite, révèle que les femmes qui regardent des émissions culinaires à la télévision pèsent en moyenne cinq kilos de plus que celles qui n’en regardent pas. Ce n’est pas bien grave.  J’imagine qu’il leur suffit de regarder Survivor pour maigrir.