Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 58e55d3978923.jpg Le J'GO 58e55c76177e1.jpg Le J'GO 58f8c9f935fd0.jpg Le J'GO 552ce4d69b036.jpg Le J'GO 56bc8f0e8d301.jpg Le J'GO 558a6ccc4a9c8.jpg Le J'GO 552ce4f681abe.jpg Le J'GO 552ce4c035761.jpg Le J'GO 552ce4cb6f92a.jpg Le J'GO 55638b846d1fb.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’ego du J’GO du 5 au 13 mars 2015

Crée le 05/03/2015

Extinction des feux
L’esprit J’Go a définitivement quitté Saint-Germain-des-Prés dimanche dernier, dans une ultime exultation, en compagnie des paysans, des habitués, des cuisiniers, des habitants, des commerçants et des amis. La fibre J’Go n’en vibre que plus intensément désormais sur la rive droite de la Seine, rue Drouot, et sur la rive droite de la Garonne, place Victor-Hugo. Ne nous retournons pas, et contentons nous, pour qualifier les 7 ans passés rue Clément, de paraphraser D’Ormesson en jetant un: « C’était bien » lapidaire.

Appel à contribution
Que tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont participé à la cérémonie de clôture du J’Go Saint-Germain, n’hésitent pas à nous faire parvenir leurs images et leurs vidéos à l’adresse suivante : toulouse@lejgo.com, pour nourrir le flickr dans l’immédiat et assurer la postérité ensuite. Merci d’avance !

Chaud must go on
Mercredi, trois jours après la fermeture du J’GO Saint-Germain, on trouvait au menu du J’Go Drouot le canard gras de la ferme Lescure rôti, avec sa roste et des frites maison. Au même moment à Toulouse, une sauce poivrade au parfum électrisant coulait sur la saucisse de Toulouse et dans les petits puits de purée creusés par les clients dans leur assiette. Finalement, l’essentiel est sauf.