Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 5966440d139dc.jpg Le J'GO 595144b59ac4a.jpg Le J'GO 592d2e8e4620b.jpg Le J'GO 5951448d8c919.jpg Le J'GO 55f9829cd28f7.jpg Le J'GO 552ce4d69b036.jpg Le J'GO 56bc8efc5bcb6.jpg Le J'GO 558a6ccc4a9c8.jpg Le J'GO 552ce4f681abe.jpg Le J'GO 552ce4c035761.jpg Le J'GO 552ce4cb6f92a.jpg Le J'GO 55f982d250e5e.jpg Le J'GO 55638b846d1fb.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg Le J'GO 5951449a87239.jpg Le J'GO 57712a411bcca.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’ego du J’GO du 4 au 11 février 2015

Crée le 04/02/2015

Je suis J’Go Paris
Entretenu par la loge J’GO du marché couvert, l’esprit J’Go ne quittera jamais Saint-Germain-des-Prés. La disparition du restaurant J’Go de la rue Clément d’ici le printemps ne met pas en péril notre fonction autoproclamée d’ambassadeurs de la Gascogne à Paris, mais lui donne une forme nouvelle. Toujours est-il qu’il ne reste que quelques semaines pour se réchauffer à Saint-Germain au feu des rôtissoires, au bouillon des marmites et au sourire des serveurs. Hâtez-vous pour un ultime déjeuner, un dernier dîner, un petit apéro impromptu, et fabriquez-vous quelques doux souvenirs du temps où il y avait un restaurant J’Go, au cœur de Saint-Germain-des-Prés.

Je suis Rôti
Je suis rôti. C’est en substance le message adressé par les Français aux sondeurs qui, comme tous les deux ans, se sont interrogés sur nos plats préférés. Car cette année, le poulet rôti balaie tout sur son passage, reléguant sur le banc des remplaçants les plats qui, hier encore, étaient les titulaires indiscutables dans ce genre de sondages, à commencer par les moules frite et le couscous. La nouvelle nous réjouit d’autant plus que le magret de canard suce la roue du poulet rôti, formant avec lui un duo bien évocateur pour quiconque aime à fréquenter les établissements J’Go : poulet fermier élevé en plein air 120 jours minimum (contre 80 jours pour le label Rouge ou le label Bio),  nourri aux céréales, plumé avec soin, abattu sur les lieux mêmes de l’exploitation de la famille Lacroix (Espas, Gers). Canard gras fermier de la famille Lescure, éviscéré à froid, engraissé à maturité au maïs jaune en grain entier.