Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 59c372dcbd94c.jpg Le J'GO 592d2e8e4620b.jpg Le J'GO 552ce52e4d254.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’Ego du J’Go du 17 au 24 décembre 2014

Crée le 23/12/2014

Contresens
Pensant favoriser le rayonnement du savoir-vivre français et prolonger les effets du classement du repas gastronomique français au patrimoine immatériel de l’Unesco, notre ministre des Affaires Étrangères plaide en faveur de la gastrono-diplomatie, un concept nouveau qui se traduit principalement par l’organisation de diners chics dans nos ambassades. C’est là un contresens manifeste, puisque l’Unesco a classé cette tradition française qui consiste à se réunir en famille ou entre amis pour partager un repas composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert. Rien à voir avec les soirées de l’ambassadeur. Le ministère n’est pas à une approximation près, et d’ailleurs, l’essentiel n’est-il pas que l’ensemble des additions soit réglé par des banquiers et de grands marchands de vins et spiritueux ?

Triptyque et trinité... Ça paraît fou dit comme cela, mais en France, en décembre 1 repas sur 5 est pris dans un fast-food, contre 1 sur 6 le reste de l’année. La chose s’explique par le rush des courses de Noël qui contraint les familles à passer plus de temps au rayon jouet qu’au restaurant.  Pourtant, rien n’est pire pour la santé physique et la vigueur mentale qu’un menu de fast food avalé en vitesse dans une position semi-assise, sans même prendre garde à ce que l’on fait. Il suffirait pourtant de s’offrir une véritable pause de 3/4 d’heure pour profiter, assis à la table d’un restaurant, du sacrosaint triptyque français entrée-plat-dessert, classé au patrimoine immatériel de l’Unesco et plébiscité par les nutritionnistes. Trois petits quart d’heure, et la certitude de ne pas ajouter aux bons gueuletons de fin d’année les affres de la nourriture industrielle préfabriquée, prémâchée et prévisible. Au J’Go, plutôt que de rétrécir les appétits, nous avons donc décidés d’élargir nos horaires. Ainsi, à Toulouse, les 20 et 21 décembre, le J’Go accueillera ses clients affamés de 11H30 à 15H30 et de 18H à 2H du matin. À bon entendeur et à bon appétit, salut.