Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 5926ec8504d25.jpg Le J'GO 58e55d3978923.jpg Le J'GO 5926006d8da9b.jpg Le J'GO 552ce4e659dc8.jpg Le J'GO 55f9829cd28f7.jpg Le J'GO 552ce4d69b036.jpg Le J'GO 56bc8f0e8d301.jpg Le J'GO 558a6ccc4a9c8.jpg Le J'GO 552ce4f681abe.jpg Le J'GO 552ce4c035761.jpg Le J'GO 552ce4cb6f92a.jpg Le J'GO 55638b846d1fb.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg Le J'GO 55f982fd24f18.jpg Le J'GO 57712a411bcca.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’ego du J’Go du 7 au 14 octobre 2014

Crée le 17/10/2014

Gaspi le magnifique
Après les députés en début d’année, les chefs étoilés se préoccupent désormais du gaspillage alimentaire, en particulier celui dont se rend coupable la grande distribution (sur M6 mardi dernier). La démarche est salutaire, mais charité bien ordonnée commençant par soi-même, les restaurateurs devraient donner l’exemple sur leur carte comme en cuisine. En la matière, les consignes d’hygiène encouragent généralement le gaspillage, et rien n’est plus difficile que d’accommoder les restes dans le respect de la loi. Au J’Go, nous y parvenons en utilisant, sur le modèle traditionnel paysan, les viandes rôties non servies dans la confection de petits farcis, et le pain dur en pain perdu à l’armagnac. Du bon sens paysan, tout simplement.

Homéo patrie
Dévoilant les axes prioritaires de la nouvelle politique publique pour l’alimentation, le ministre de l’agriculture a récemment vanté les mérites du « patriotisme alimentaire ». Un concept intéressant mais inapplicable, puisqu’il revient à favoriser les denrées françaises et donc à mettre en péril la liberté de la concurrence en Europe. En d’autres termes, le ministre de l’alimentation nous conseille de consommer français pour aider des filières qu’il ne peut pas aider lui-même.
Il est plus simple de manger au J’Go, où les produits viennent de Midi-Pyrénées et du grand Sud-Ouest, pour des raisons relevant davantage de la gastronomie que du patriotisme.