Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 595144b59ac4a.jpg Le J'GO 592d2e8e4620b.jpg Le J'GO 5951448d8c919.jpg Le J'GO 55f9829cd28f7.jpg Le J'GO 552ce4d69b036.jpg Le J'GO 56bc8f0e8d301.jpg Le J'GO 552ce4e659dc8.jpg Le J'GO 558a6ccc4a9c8.jpg Le J'GO 552ce4f681abe.jpg Le J'GO 55f982d250e5e.jpg Le J'GO 55638b846d1fb.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg Le J'GO 5951449a87239.jpg Le J'GO 57712a411bcca.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’ego du J’Go du 4 au 11 juin 2014

Crée le 03/06/2014

Vive la reine !
Au hasard de nos lectures de la presse quotidienne au comptoir du j’Go, nous apprenons par le truchement du journal Métro que la reine Élisabeth n’a adressé qu’une seule requête au responsable du protocole français chargé d’organiser sa visite en Normandie pour célébrer les 70 ans du débarquement allié. Une exigence simple, mais pleine de symbole : déguster du foie gras. En ces temps de foiegrasphobie en Angleterre et de quasi prohibition dans plusieurs états américains, la chose est suffisamment courageuse pour être remarquée. Chapeau donc, et god save the queen. 

Vive l’arène !
Même pour le plus intègre des festaïres, il est parfois bon de se mettre à l’écart de la fête pour goûter à d’autres plaisirs que ceux de l’enthousiasme et de la furie. Aussi, ce week-end, en cette année bénie du retour de la fête pleine et entière à Vic-Fezensac, le J’Go vous encourage à prendre la poudre d’escampette avant ou après la course, afin de gagner le calme revigorant de Marciac (à un peu plus de 30 minutes de route de Vic) et la table de l’Arrière-cuisine, restaurant locavore opérant une fusion ragaillardissante entre cuisine gasconne et cuisine asiatique. Le tout placé sous le patronage du confit de canard, symbole de la cuisine gasconne et délicat reliquat du temps ou l’on conservait la viande au sel plutôt qu’au frigo. Amis du toros et de Pentecôte à Vic, n’hésitez donc pas à avaler les quelques kilomètres d’asphalte qui vous séparent du 7 rue Notre-Dame à Marciac, pour découvrir la base arrière des restaurants J’GO dans l’arrière-pays gascon, et manger le meilleur de la Gascogne… avec des baguettes.