Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 58ad73f17fc9e.jpg Le J'GO 58ac019f66e4b.jpg Le J'GO 58ad73fa8fe9c.jpg Le J'GO 55f9829cd28f7.jpg Le J'GO 558a6ccc4a9c8.jpg Le J'GO 552ce4f681abe.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg
La boucherie

Les menus du jour

L’EGO du J’GO :

L’ego du J’Go du 14 au 19 novembre 2013

Crée le 14/11/2013

Alimentaire, mon cher gascon !... Nul n’ignore que nous serons 9 milliards d’êtres humains dans 40 ans, et que 9 milliards d’estomacs qui gargouillent à l’heure de la croque, ça fait du bruit. Pour tout un tas de grincheux, de savants et d’idéologues, cette statistique affolante est l’occasion de flanquer la frousse et de refourguer des produits nouveaux aux bonnes gens. Des Cassandre de tous bords et de toutes origines nous proposent, au choix, de nous faire avaler des insectes, de développer encore davantage l’agriculture intensive, de faire de nous des végétaliens militants ou d’accoutumer nos palais réfractaires aux goût douteux du biftecks aux cellules souches. Et si vous imaginez lutter contre la disette avec votre petit potager personnel, vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au coude : l’Union européenne réfléchit depuis le début de l’année à une loi interdisant la culture privée de semences non validées par les soins de ses employés de bureaux bruxellois. Après la bien-pensance, voici donc que surgit le spectre de la bien-plantance. Ça promet.

En attendant l’avènement de cette nouvelle ère alimentaire, le mieux sans doute, et d’en rester aux bonnes bases de la culture gasconne, qui allie économie de moyens, vie au grand air et sens du banquet, et qui, avant de se soucier de nourrir le monde, pense surtout à nourrir son prochain. Ainsi, avec un seul poulet Pategrain élevé à Espas (Gers) chez M. Lacroix, on réjouit une famille entière à la table du J’Go. Avec un seul jambon de cochon noir de Bigorre nourri aux glands, au triticale et à l’herbe on assure l’apéritif d’une centaine de personnes. Avec quelques poignées de Haricots tarbais ou de lentilles du Gers, on prépare un accompagnement sain et roboratif pour une tablée entière de copains. Cette conception d’une agriculture de proximité paraîtra sans doute simpliste et élémentaire à certains. Soit. Il n’en reste pas moins qu’elle présente un avantage non négligeable : elle marche.