Des terroirs, des hommes, une histoire partagée
Veuillez patienter...
Le J'GO 552ce4e659dc8.jpg Le J'GO 552ce4d69b036.jpg Le J'GO 558a6ccc4a9c8.jpg Le J'GO 552ce4c035761.jpg Le J'GO 552ce4f681abe.jpg Le J'GO 558c0ce4c7f7b.jpg Le J'GO 552ce52e4d254.jpg Le J'GO 55f9829cd28f7.jpg Le J'GO 55f982d250e5e.jpg Le J'GO 55638b846d1fb.jpg Le J'GO 5581ec9bae043.jpg Le J'GO 55638bc32908b.jpg Le J'GO 55f982fd24f18.jpg

Les menus du jour

L'égo du J'GO

L'ego du J'GO

À boucher que veux-tu
Après une semaine de rodage, la boucherie du J’Go Toulouse, qui fait office à la fois d’entrée de l’établissement et de commerce paysan taillé pour la ville, atteint ces jours-ci sa vitesse de croisière. On y trouve tout ce qu’il faut pour se cuisiner un gigot de 7 heures le dimanche, ou bien réchauffer en 7 secondes un plat mijoté avec quelques légumes découpés le matin même par le légumier du restaurant.

6 nations, 1 seule formule
Je ne sais pas si Novès trouvera avant le tournois des 6 nations, la formule magique capable de transformer le XV de France en machine à gagner, mais je sais que le J’GO Drouot, lui, a trouvé la formule idéale pour profiter des matchs en se sustentant :  Une belle entrée à partager généreusement comme on partage des bourre-pif, une pièce bien rôtie comme un supporter Gallois à 23 heures, et un dessert doux et sucré comme un massage d’après-match.  Le tout pour 40 euros, et dans la plus pure tradition gasconne.

...
lire la suite